Quelle fiscalité est la plus adaptée à votre projet ?

Vous souhaitez bénéficier d’une réduction d’impôt, d’une déduction d’impôt sur votre revenu global, ou bien votre nouveau revenu ne vous génère aucune imposition ou bien vous souhaitez que vos nouveaux revenus ne génèrent pas d’imposition ou très peu .

Selon le cas de figure, vous vous orienterez vers :

Pas d’imposition du tout : c’est le cas de l’investissement en nue-propriété : comme vous ne recevez pas de loyer, vous n’avez donc pas de revenus et donc pas d’impôt y afférent. Même la taxe foncière incombe à l’usufruitier ainsi que l’IFI : c’est donc un produit parfait pour vous constituer un patrimoine de qualité sans augmenter vos impôts.

Des revenus défiscalisés ou peu fiscalisés : c’est ce que vous offre la location meublée : location meublée non professionnelle ou professionnelle : Votre revenu entrant dans la catégorie des BIC, il vous permet de déduire une charge fictive à savoir l’amortissement du bien immobilier et mobilier (à l’exception du terrain qui ne s’amortit pas et qu’on prendra en compte pour 10à 20% de la valeur du bien) selon la méthode des composants.

Si vous achetez cash vous aurez une imposition allégée grâce à ces fameux amortissements et si vous empruntez, vous pourrez bénéficier pendant de nombreuses années de revenus sans fiscalité grâce au principe de ces amortissements.

La réduction d’impôt :

  1. Vous n’avez pas trop de réduction par ailleurs et le plafond global des niches fiscales limité à 10 000€ n’est pas un obstacle pour vous : vous pouvez acheter un bien neuf sous le régime Pinel et bénéficier ainsi d’une réduction d’impôt qui peut se monter jusqu’à 21% de votre investissement sur 12 ans. Votre réduction d’impôt maximale se limite au maximum à 6 000€ par an si vous achetez un bien qui coûte 300 000€ (soit 2% de 300k€ par an pendant 9 ans maximum puis 1% par an pour les années 10 à 12)

  2. Vous avez déjà des réductions d’impôts : le Pinel outremer est fait pour vous : Réduction d’impôt jusqu’à 32% de la valeur du bien et plafonnement des niches fiscales qui est limité cette fois-ci non pas à 10 000€ mais à 18 000€ par an. La réduction d’impôt peut être au maximum de 11 500€ par an pendant 6 ans ou 8 000€ par an pendant 12 ans.

  3. Vous voulez défiscaliser de manière plus importante : la loi Malraux vous tend les bras : jusqu’à 30 000€ de réduction d’impôt pendant 3 ou 4 ans , hors plafonnement des niches fiscales.

La déduction d’impôt :

  1. sans aucune limite : l’investissement  en monuments historiques : Vous pourrez déduire l’ensemble des travaux en les passant en charge sur votre revenu global sans aucune limite ainsi que les intérêts d’emprunt.

  2. vous avez des revenus fonciers importants : vous investissez dans un bien en déficit foncier : vous pourrez ainsi neutraliser tout ou partie de vos revenus fonciers existants ce qui vous procurera à la fois une économie d’impôt importante surtout si vous êtes dans une TMI au delà de 30% voire, 41 ou 45% et de plus vous éviterez également les prélèvements sociaux à savoir 17,2% sur tous vos revenus fonciers.

DSPatrimoine Tous droits réservés © 2016

retrouvez-nous sur LinkedIn